Dans chaque activité, il y a un langage, un vocabulaire à découvrir

Selon une étude d’Alain Lieury, professeur émérite français de psychologie cognitive à l’Université de Rennes, les élèves qui réussissent le plus facilement  sont ceux qui comprennent le plus de mots. Et cela s’explique simplement : dans le contexte scolaire, si vous ne comprenez pas le vocabulaire, vous ne pouvez pas retenir efficacement les notions. Solliciter la mémoire sémantique prend tout son sens, car une information comprise grâce notamment au rôle-même du vocabulaire qui est de donner du sens, permet la mémorisation à long terme. Profitez de chaque moment du quotidien, des activités que vous faites avec votre enfant pour lui parler en contexte. Utilisez le vocabulaire en lien avec l’activité en tenant compte du stade de développement langagier de votre enfant. Adressez-vous à lui avec des mots de plus en plus précis du champ sémantique en question. Et, n’oubliez pas … les livres véhiculent nombre de mots que nous n’utilisons pas dans notre quotidien. Lire à nos petits, et même grands enfants, peut non seulement être un beau moment d’échange chaleureux, mais aussi un moyen d’enrichir leur vocabulaire et leur mémoire en les habituant à mobiliser leur attention auditive.

Laisser un commentaire

*

code